Merci

Bonjour à tous

Cela fait chaud au cœur de voir que cette journée d’hommage rendu à la Loire et à Maurice Genevoix nous a rassemblés ce dimanche 23 mai 2021, nombreux malgré une météo incertaine autour d’un objectif commun, défendre la Loire et son bassin versant.

Après la déambulation théâtrale dans le bois de Latingy qui nous a plongé dans une atmosphère à la fois artistique, musicale et gorgée de vie, joyeuse simple et belle, après une performance où les esprits de la Loire et de la forêt se sont retrouvés, mêlés au son envoutant du violoncelle, nous avons rendu hommage à Maurice Genevoix, à la Loire, et relié la terre de Meuse et celle de la Loire. Nous avons partagé un vin local, le gris meunier, parce que l’histoire se trouve inscrite dans le terroir et ses vignobles… au milieu d’une œuvre éphémère artistique, crée pour l’occasion depuis plusieurs semaines, sur la trouée du Mont de Latingy.

Aux artistes qui nous ont permis de nous évader en parcourant les chemins parcourus par Maurice Genevoix qui l‘ont inspiré en forêt ou au bord de la Loire, (Anna, Noelle, Aurélie, Boris et Nans) sur un texte inspiré et co écrit par Frédérique, Anna et Monique. A toutes celles et tous ceux qui ont embelli par leur plantation, leur création artistique, cette trouée qui balafre la forêt et la Loire A Corinne qui a bichonné nos bébés courgettes et semis jusqu'à la plantation A Pia, Julien et S. Larere-Genevoix Aux invités des tables rondes, à Pierre Bouchenot pour l’animation des débats, à l’équipe son-vidéo avec le soutien technique du 108 à Orléans, à la municipalité de Bou qui nous a permis d’organiser ces débats en huis clos diffusés sur les réseaux sociaux A Michel et Josiane venus de Beynac en Dordogne pour témoigner de leur lutte, A tous ceux que l’on a retrouvé dans les vidéos et qui ont également témoigné des luttes pour défendre la Loire A Isabelle Loodts venue de Belgique pour nous présenter son film « Un héritage empoisonné » A Laurence, Patrick, Elisabeth, Gauthier et sa famille, Aux cyclistes qui ont pédalé courageusement pour venir lutter contre ce projet de bétonisation A C'nabum A la Cie Wonderkaline Aux amis qui se sont trouvés embarqués dans l'aventure et à ceux qui ont participé de près ou de loin à cette journée, A toutes celles et tous ceux qui ont soutenu ou encouragé cette folle équipe organisatrice de la Coordination par des messages, par des partages A toute l’équipe organisatrice de la coordination La Loire Vivra Et à tous venus partager ce moment pour témoigner de cette détermination à défendre la Loire Merci

À nous tous maintenant d'écrire la suite de l'histoire...

Un fleuve, mille sources et tous ses affluents, nous sommes la Loire qui se défend !

 

Revue de presse : 

https://www.larep.fr/amp/mardie-45430/actualites/journee-d-hommage-a-maurice-genevoix-et-a-la-loire-ce-dimanche-23-mai-a-mardie_13956762/ 

https://www.larep.fr/mardie-45430/actualites/le-petit-fils-de-maurice-genevoix-denonce-le-projet-de-pont-entre-mardie-et-darvoy_13956984/

Le reportage sur FR3 annoncé en debut puis développé à 1mn50' du debut: https://france3-regions.francetvinfo.fr/centre-val-de-loire/emissions/jt-1920-centre 

https://www.francebleu.fr/infos/societe/en-images-une-journee-de-mobilisation-dans-le-bois-de-latingy-contre-le-projet-de-deviation-de-1621772871 

Lors d’une répétition et extrait du discours de Julien Larère Genevoix : https://www.youtube.com/watch?v=6bT3A2MiiwE https://twitter.com/laloirevivra?lang=fr
Infos du 5 avril 2021

Bonjour à toutes et tous, voici un compte rendu du week end du 27/28 mars dernier, qui fût riche de rencontres et d'actions (réunion samedi au théâtre à Orléans, plantation, création artistique et discussion dimanche à Latingy).

Nous étions une quinzaine à Orléans et une bonne trentaine à Latingy. Un vrai bouillonnement d'idées et de projets en est ressorti. Il est encore largement possible de gagner cette lutte, mais pour cela deux choses sont essentielles : fédérer et médiatiser autant que possible au niveau régional et national d’une part, et d’autre par plus localement (et dans le reste du département), mener une campagne sur le terrain pour convaincre les habitantes et les habitants de l’absurdité de ce pont. Pour ce qui est de fédérer, l’occupation artistique et végétale que nous avons lancée il y a huit jours est essentielle pour rendre visible et ainsi redynamiser la lutte. D’ailleurs le lendemain de notre action de plantation, une huissière était avec une chargée de communication du département sur le rond point devant le bois pour faire un constat préventif « en cas de dégradation » - la preuve qu’ils se méfient de nos actions et que le retour d’actions visibles sur le terrain les inquiète, c’est bon signe !

D’ici le 23 mai prochain (et par la suite) il s’agit donc de rendre vivant cet endroit symbolique : tout le monde est bienvenue pour faire vivre ce lieu en organisant des événements et/ou des temps d’ateliers créatifs. Les deux semaines précédents la cérémonie d'hommage à Genevoix auront de toute manière lieu des temps d'action et d'organisation, nous vous tiendrons au courant.

Le week end du 15-16 mai est déjà prévu une nouvelle action de création et de plantation (de courges cette fois-ci) ainsi que le dimanche 16 une déambulation sur le site avec la Compagnie Wonderkaline pour leur création "Zootheque mon amour!" qui ira de Gien jusqu’à Tours à cette période. Pour que la cérémonie d’hommage à Maurice Genevoix du 23 mai soit un temps refondateur comme nous le souhaitons, il faut espérer la présence de plusieurs centaines de personnes à Latingy : c’est le moment de frapper fort les esprits ! Pour cela il va falloir communiquer très largement. Une petite équipe s’affaire à la stratégie de communication.

Pour ce qui est de mener une campagne sur le terrain, tout reste à faire en gardant à l’esprit l’impact qu’avaient eues les premières tentatives encourageantes de réunions publiques en 2019. Pour mener cette campagne il faut déployer des moyens de propagande efficaces : -organiser des actions de tractage, de porte à porte, de portage de parole sur les marchés ainsi que des réunions publiques -être présent et visible régulièrement sur les ronds-points du coin -dans le cadre de la campagne électorale, interpeller le CD45, les candidats et les élus (amis et ennemis) du coin autant que possible par les réseaux sociaux et sur le terrain pour rendre la lutte visible à la moindre occasion. -par ailleurs le tournage du film continue les actions à venir seront suivies dans la mesure du possible avec une caméra pour pouvoir sortir le film à l'automne en organisant une tournée de projection locale et régionale.

A chacun et chacune d’agir selon son bon vouloir : c’est maintenant ou jamais ! Si vous souhaitez agir avec la coordination, vous pouvez nous rejoindre et avoir accès aux différents canaux de communication existants : n’hésitez pas à le faire savoir en écrivant à coordinationlaloirevivra@riseup.net Enfin, du fait du reconfinement, l’atelier de cartographie des dangers industriels prévue le 17 avril aura lieu en ligne (plus d'infos à venir), et la déambulation prévue le 18 avril dans les rues de Meung sur Loire est reportée. Nous sommes la Loire qui se défend !


Mille sources, un fleuve et tous ses affluents, nous sommes la Loire qui se défend !

Après l'assaut contre le bois de Latingy et contre la Loire, nous sommes plus en colère que jamais, et d'autant plus déterminés à poursuivre la lutte contre la déviation, le pont et son monde.

Ce monde fait de machines capables de détruire en quelques minutes ce qui a mis des siècles à pousser, des milliers d'années à créer un humus profond, et des millions d'années à évoluer pour nous offrir la forme parfaite d'un chêne.

Mais visiblement, le Conseil Départemental du Loiret et ses mercenaires – brigade de gendarmerie antiterroriste, ONF, écologues, géomètres, bûcherons conducteur d’engins - n'en ont rien à faire. Au mépris des dérisoires mesures environnementales prises dans l'arrêté préfectoral, ils ont passé trois jours à abattre les arbres sans qu'aucune protection ne soit mise en place pour la petite faune sauvage, sans que l'aire du balbuzard n'ait fait l'objet de la moindre compensation, et bien sûr sans que les écologues collabos du bureau d'étude Biotope n'y trouvent quoi que ce soit à redire. Autant d'éléments qui trouveront leur place devant les tribunaux.

Craquements d'arbres qui chutent, moteurs qui font taire les geais, cris de militants non-violents repoussés sans ménagement par les gendarmes, chevreuils affolés courant à la recherche de leurs chemins familiers, voilà quelques éléments qui ont formé la bande-son et le tableau de ces dernières semaines.

Inventons ensemble des manières de résister et montrons-leur que nous serons toujours plus fort.e.s que les lames des tronçonneuses, que nous sommes la forêt, la Loire, tout le vivant qui se défend.

Parce que notre seule présence est un défi à leur bêtise, à leur ignorance et à leur obsession à détruire tout ce qui vit, tout ce qui est beau et tout ce qui leur échappe, nous vous invitons à nous rejoindre tous les dimanches pour nos assemblées hedomadaires de lutte.

Rage et amour,

Les Pierres qui volent

LUTTER
CONTRE LA DEVIATION DE JARGEAU ET SON PONT
CONTRE LA MÉTROPOLE D'ORLEANS
CONTRE LEUR MONDE DE BETON ET D'ASPHALTE
POUR D'AUTRES MONDES POSSIBLES !

Le mouvement né au Village de la Loire ne se limite pas au bois de Latingy : il s'agit également de lutter contre l'ensemble de la déviation. Pour ce faire, nous mettons en place une concertation citoyenne auto-organisée qui permettra un réel débat de fond sur l'aménagement du territoire autour de la métropole orléanaise et désamorçera les oppositions simplistes entre pro- et anti-pont qui ne mènent nulle part. Ce pont et cette déviation font en effet partie d'un projet centralisateur plus vaste qui vise à faire d'Orléans une métropole "digne de ce nom". C'est contre ces politiques d'aménagement à coup de béton, d'asphalte et d'artificialisation des sols que nous nous battons en premier lieu !


Le Village de la Loire

Du 11 au 18 août 2019, à Mardié, non loin d'Orléans et au bord de la Loire, nous avons installé les premières toiles du Village de la Loire, un lieu éphémère de rencontres entre les différentes luttes sociales et écologiques qui parsèment le territoire et le bassin-versant, à commencer par la lutte contre la déviation de Jargeau, son pont et son monde.

Ce moment a pris la forme d'un village d'habitats légers, qui a accueilli différents moments (ateliers, conférences, débats, concerts, assemblées, ...), avec le soutien de l'association Mardiéval, acteur historique de la lutte contre le projet départemental de déviation et de pont sur la Loire.

Depuis la Bulldofête des 31 août et 1er septembre, nous continuons à faire exister et à organiser la résistance autour du bois de Latingy, n'hésitez pas à passer et à vous rendre sur place pour nous rencontrer !


Wiki

Depuis quelques mois, nous travaillons à la création d'un Wikipédia de la lutte.

Ce Wiki est une encyclopédie collaborative et une mémoire évolutive de la lutte. Vous y trouverez des arguments contre le projet, des textes, des images, des chansons, des contes et des écritures juridiques.

Les Sons du Village

Vous pourrez entendre ici quelques sons enregistrés pendant la première semaine du Village. Merci au conteur Cenabum pour sa participation !


Contact

N'hésitez pas à nous écrire pour demander des infos, proposer des coups de main, donner des idées...

levillagedelaloire@riseup.net

Twitter : @levillagedelal1

On vous conseille aussi de vous inscrire à la lettre d'information du Village ici.

Et si besoin, vous pouvez nous joindre par téléphone au 07.87.55.48.11

arrow_upward